dimanche 23 septembre 2012

La cité européenne du cinéma valorise la banlieue

Le plus souvent, les médias, surtout les "grands", parlent négativement des quartiers populaires. Sans venir y voir ce qu'il s'y passe. Sans s'y poser plus d'une heure ou le temps de leur reportage. Et sans que leurs journalistes y habitent. Parfois, des faits divers qui s'y déroulent deviennent des symboles montés nationalement en épingle. Alors que les mêmes faits divers existent sur tant d'autres territoires.
Alors, quand un déferlement médiatique arrive en positif sur un lieu, un évènement, une association, des gens des quartiers populaires, cela mérite de s'y arrêter un peu.
Depuis 2 jours, tous les médias français (et même plus), grands et petits, ont parlé du "Hollywood sur Seine". Plusieurs membres d'Accueil banlieues s'étaient inscrit-e-s aux balades du site proposées, par Plaine Commune le 22 septembre, en priorité aux habitante-e-s du territoire.
Une belle visite d'un lieu qui garde de nombreuses traces de la mémoire ouvrière de cette ex centrale thermique. Avec un personnage "central", Luc Besson, qui a parfois un côté énervant mais s'est attaché à ce territoire et est d'une tenacité à toute épreuve dans un milieu qui n'a pas cessé de vouloir lui "couper les ailes". Et une occasion de braquer les projecteurs sur un site qui va, avec la basilique de Saint-Denis, le stade de France et les puces de Saint-Ouen, devenir l'un des lieux les plus demandés par les touristes. Et qui est souvent vécu comme une fierté par les habitant-e-s des villes alentours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire